Allez au contenu, Allez à la navigation

Création artistique de La Réunion

14e législature

Question écrite n° 04120 de M. Michel Fontaine (La Réunion - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 24/01/2013 - page 242

M. Michel Fontaine appelle l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur les préoccupations des artistes lyriques réunionnais.

En effet, ils déplorent un manque de visibilité de leurs créations sur les scènes métropolitaines.

Or, leurs spectacles se développent et de nouvelles œuvres sont créées, venant s'ajouter aux créations de qualité déjà existantes.

Il lui demande donc sa position en l'espèce et ses intentions pour remédier à cette situation dommageable pour la création artistique de La Réunion.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 03/10/2013 - page 2883

La place des productions ultramarines dans les programmations des réseaux de diffusion du spectacle en métropole est une difficulté réelle, particulièrement lorsqu'il s'agit de créations lyriques en raison même de la nature des productions d'opéra et des charges d'organisation induites par ces spectacles. Pour corriger cet état de fait, les services déconcentrés de l'État peuvent mettre en œuvre des dispositifs qui favorisent les échanges. La direction des affaires culturelles Océan Indien à Saint-Denis a d'ailleurs très récemment organisé un travail de concertation avec des acteurs de la vie lyrique locale pour examiner les possibilités de collaboration. Ceci suppose cependant que des relais professionnels puissent être conclus avec des diffuseurs de l'hexagone et que ceux-ci acceptent de programmer ces productions. À l'occasion des projets de diffusion concernant une production du Théâtre Vollard, les services du ministère de la culture et de la communication ont exploré auprès des directeurs d'opéra les conditions d'une présentation du spectacle dans le réseau des maisons lyriques métropolitaines. Cette démarche n'a cependant pas débouché pour l'instant sur des projets concrets et le ministère de la culture et de la communication n'a pas, dans de telles circonstances, la capacité à prescrire un spectacle au sein de la programmation d'une scène lyrique. D'autres contacts sont recherchés en direction des scènes pluridisciplinaires susceptibles de développer des présentations d'opéras et de constituer des points d'appui pour accueillir des productions réunionnaises.