Allez au contenu, Allez à la navigation

Installation d'un TEP scan au CHU de Dunkerque

14e législature

Question écrite n° 04594 de Mme Annie David (Isère - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 14/02/2013 - page 472

Mme Annie David attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'installation du TEP scan transfrontalier au centre hospitalier universitaire (CHU) de Dunkerque. Depuis plusieurs années, ce TEP scan a été annoncé. Dans cette région, le nombre de cas de cancers, en particulier les cancers professionnels liés à l'exposition à l'amiante, explose. L'utilité et l'efficacité de ce TEP scan en matière de dépistage de ce type de cancers n'est plus à démontrer. Les équipes médicales, les patients ne peuvent plus attendre. La décision prise en 2009 d'une installation n'est pas respectée. Elle souhaite connaître sa position face à ce retard incompréhensible.



Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 11/04/2013 - page 1163

La société Nucléridis a obtenu, le 16 juin 2009, l'autorisation d'installer et d'exploiter un TEP-TDM à vocation transfrontalière sur le site du centre hospitalier (CH) de Dunkerque, au sein d'un centre de médecine nucléaire. Pour ne pas être frappée de caducité, cette autorisation devait, en application de l'article L. 6122-11 du code de la santé publique, recevoir un début d'exécution le 16 juin 2012 au plus tard et une mise en œuvre le 16 juin 2013 au plus tard. Différentes difficultés n'ont pas permis au bénéficiaire de l'autorisation de lui donner un début d'exécution ou une mise en œuvre dans les délais réglementaires impartis. Le directeur général de l'agence régionale de santé du Nord-Pas-de-Calais a en conséquence prononcé le 21 décembre 2012 la caducité de l'autorisation délivrée à la SAS Nucleridis. Le dunkerquois est une zone prioritaire pour l'installation d'un TEP Scan, compte tenu du besoin avéré de la population de bénéficier d'un tel appareil. La procédure d'autorisation qu'il nécessite sera déclenchée le 1er avril 2013 et devrait permettre d'aboutir au plus tard en novembre prochain. Le centre hospitalier de Dunkerque est très investi dans ce projet, dont il sera porteur. La ministre, en lien avec l'ARS, sera attentive à son aboutissement et à sa bonne réalisation.