Allez au contenu, Allez à la navigation

Contribution financière de la France dans l'éradication mondiale de la poliomyélite

14e législature

Question écrite n° 06148 de Mme Michelle Demessine (Nord - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 02/05/2013 - page 1397

Mme Michelle Demessine attire l'attention de M. le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé du développement, sur la contribution financière de la France dans l'éradication mondiale de la poliomyélite.

Alors qu'en 1988, 350 000 enfants contractaient, chaque année, la polio dans 125 pays du monde, cette maladie endémique n'est plus présente, aujourd'hui, qu'en Afghanistan, au Nigéria et au Pakistan. Et de 2011 à 2012, le nombre de cas répertoriés a même chuté de 64 % en un an.

Si de tels progrès ont été enregistrés dans la lutte contre cette maladie, c'est grâce à la mobilisation de la communauté internationale et au concours décisif de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio, un programme créé par une résolution des Nations unies de 1986 et mené par l'Organisation mondiale de la santé, le Rotary International et l'Unicef.

Ce programme estime désormais que 4, 244 milliards d'euros sont nécessaires sur 5 ans dont 540 millions d'euros en 2013 pour éradiquer la polio de la surface du globe.

Alors que la France doit mobiliser près de 4 millions d'euros par an jusqu'en 2018 pour prendre pleinement sa part dans ce programme, elle souhaiterait donc savoir dans quelle mesure notre pays entend contribuer financièrement à l'éradication mondiale de la poliomyélite.



Réponse du Ministère chargé du développement

publiée dans le JO Sénat du 06/06/2013 - page 1721

Le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé du développement, apporte tout son soutien aux mesures prises par la communauté internationale pour contribuer à l'éradication mondiale de la poliomyélite. Il convient de préciser que la France a financé l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (IMEP) à hauteur de 39,3 millions de dollars américains de 2003 à 2006. La France a également contribué à cette lutte, à hauteur de 191 millions de dollars américains, à travers son engagement à la Facilité internationale pour le financement de la vaccination (IFFIm), mécanisme qui a financé directement l'IMEP. La France participe aussi à la lutte contre la poliomyélite grâce à sa contribution à l'Alliance mondiale pour les vaccins et l'immunisation (GAVI Alliance) où elle est le sixième contributeur mondial. A l'occasion du dernier conseil d'administration de GAVI Alliance, les 4 et 5 décembre 2012, à l'initiative de la France, des financements complémentaires ont été approuvés pour contribuer à l'introduction de la nouvelle forme injectable du vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) dans les programmes de vaccination de routine. Dans le cadre de la lutte contre la poliomyélite, le financement de l'introduction de cette forme galénique sera une des priorités stratégiques de l'Alliance GAVI dans les cinq ans à venir. Lors du sommet mondial sur la vaccination qui s'est tenu à Abu Dhabi les 24 et 25 avril 2013, la communauté internationale a présenté un plan stratégique global de lutte contre la poliomyélite. Elle s'est engagée à hauteur de 4 milliards de dollars américains sur le budget total estimé par l'IMEP à 5,5 milliards de dollars américains pour viser l'éradication totale de cette maladie d'ici 2018.