Allez au contenu, Allez à la navigation

Devenir de la formation de sellier harnacheur

14e législature

Question écrite n° 06770 de M. Claude Bérit-Débat (Dordogne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 06/06/2013 - page 1698

M. Claude Bérit-Débat attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social sur le devenir de la profession de sellier harnacheur. Le centre de rééducation professionnelle « Clairvivre », en Dordogne, qui est à l'origine des titres professionnels de sellier harnacheur et de sellier garnisseur fait part de sa crainte de voir disparaître cette formation et demande le maintien de l'inscription du premier titre professionnel précité au répertoire national des certifications professionnelles.
Si cette formation comprend un faible nombre de stagiaires, elle dispense un savoir-faire de qualité indéniable et répond aux besoins d'un artisanat haut de gamme et des employeurs de la filière équestre.
Par ailleurs, le centre de rééducation professionnelle « Clairvivre » a intégré le pôle d'excellence rurale filière cuir en Périgord, du fait de cette formation et a investi financièrement pour celle-ci récemment, afin de lui donner davantage de moyens.
Aussi, lui demande-t-il comment le Gouvernement envisage l'avenir de celle-ci.

Transmise au Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social



La question est caduque