Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation en Égypte

14e législature

Question écrite n° 07563 de M. Gérard Dériot (Allier - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 25/07/2013 - page 2140

M. Gérard Dériot attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères quant à la situation en Égypte. Suite à la destitution à la présidence de l'Égypte de M. Mohamed Morsi, le pays est traversé par une grave crise politique opposant diverses entités. On dénombre déjà des dizaines de morts. Face à la détérioration de la sécurité, il souhaiterait connaître la position de la France en la matière.



Réponse du Ministère des affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 22/08/2013 - page 2416

La France souhaite que le nouveau gouvernement égyptien mette tout en œuvre pour assurer aussi rapidement que possible le transfert du pouvoir à des autorités civiles démocratiques élues. Il importe que la transition politique, dont les modalités et le calendrier ont été fixés par la déclaration constitutionnelle du 8 juillet, associe l'ensemble des sensibilités politiques respectueuses des principes démocratiques et se poursuive dans le respect des droits de la personne et des libertés publiques. Dans la période délicate que traverse le pays, la France appelle à ce que rien ne soit fait pour alimenter les tensions. Elle condamne toutes les violences, d'où qu'elles viennent. La France, qui sera attentive au respect de ces principes, est déterminée à continuer à appuyer l'Egypte dans son cheminement vers la démocratie et dans ses efforts pour redresser la situation économique du pays.