Allez au contenu, Allez à la navigation

Rôle du conseil de la modération et de la prévention

14e législature

Question écrite n° 08005 de Mme Marie-Thérèse Bruguière (Hérault - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 05/09/2013 - page 2538

Mme Marie-Thérèse Bruguière attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l'actualisation du rôle du conseil de la modération et de la prévention ainsi que sur l'importance d'une campagne d'information sur les repères de consommation d'alcool.
En effet, le conseil de la modération et de la prévention, instance de concertation, est mis en sommeil et les acteurs économiques de la filière du vin souhaiteraient voir une reprise de ses activités, à la veille de la mise en place de la stratégie nationale de la santé. Par ailleurs, la filière réclame une campagne d'information sur les repères de consommation d'alcool. Ils sont persuadés que, seule, une campagne menée au niveau national pourrait assurer une bonne connaissance de ces indicateurs. Ces derniers, issus des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), sont mentionnés dans le programme national Nutrition Sante 2011-2015 et rappellent les quantités d'alcool par jour et par personne à ne pas dépasser : à savoir quatre verres maximum lors d'une occasion festive et de manière exceptionnelle, trois verres par jour maximum pour un homme, deux verres maximum et par jour pour une femme et un jour d'abstinence par semaine.
Aussi lui demande-t-elle quelles mesures le Gouvernement compte prendre sur ces deux problématiques.

Transmise au Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.