Allez au contenu, Allez à la navigation

Gardes médicales dans l'agglomération de Pau

14e législature

Question écrite n° 08073 de Mme Frédérique Espagnac (Pyrénées-Atlantiques - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 12/09/2013 - page 2608

Mme Frédérique Espagnac attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation tendue des gardes médicales dans l'agglomération paloise .
En effet, depuis juin 2013, un nouvel arrêté préfectoral portant réquisition des médecins chargés de la permanence des soins sur le secteur de garde de Pau pour le troisième trimestre de l'année paraissait.
Il s'agit là du seul secteur du département des Pyrénées-Atlantique où la préfecture est obligée de prendre un arrêté de réquisition. Pas de problème sur la Côte basque, pas plus que dans les zones rurales ou le piémont. À Pau, cette situation perdure depuis 2008. Cette problématique n'est pas purement estivale, dans un contexte où, du fait du vieillissement de la profession, de plus en plus de praticiens font valoir l'exception médicale pour échapper à la réquisition.
Même si les réquisitions de médecins à Pau ne sont pas directement liées à la démographie médicale, celle-ci agit comme un élément de contexte important. Selon les derniers chiffres connus, 69,4 % des médecins du secteur Pau-Billère-Lons et Jurançon (sur un total de 85) ont plus de 50 ans; 27,6 % ont moins de 50 ans mais 29,9 % ont plus de 60 ans. La part majoritaire est celle des 50-60 ans : 42, 5 % alors que la population de l'agglomération paloise ne cesse d'augmenter.

Elle lui demande de détailler l'action que le Gouvernement compte mettre en œuvre pour pallier ce problème.

Transmise au Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes



La question est caduque