Allez au contenu, Allez à la navigation

Principe de neutralité du service public et théorie du genre

14e législature

Question écrite n° 09173 de M. Hervé Marseille (Hauts-de-Seine - UDI-UC)

publiée dans le JO Sénat du 14/11/2013 - page 3288

M. Hervé Marseille attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur un lien internet présent sur le site du ministère et qui renvoie à un site au parti pris avéré.

Certaines familles se sont émues du fait que la rubrique « lutte contre l'homophobie » du site du ministère renvoie au site de la Ligne Azur, lequel fait la promotion, dès sa page d'accueil, de l'ouvrage de Serge Hefez intitulé « Le nouvel ordre sexuel ».

Or le principe de neutralité du service public implique que l'éducation nationale fournisse des informations exemptes de parti pris. Ainsi, l'ouvrage en cause prône une théorie de l'indifférenciation des sexes qui s'apparente à la théorie contestable du genre et qui ne fait pas, tant s'en faut, l'unanimité parmi les chercheurs, les parents et la communauté éducative dans son ensemble.

C'est pourquoi il lui demande de s'assurer du respect par le service public de l'éducation nationale du principe de neutralité.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale

publiée dans le JO Sénat du 26/12/2013 - page 3727

Le ministère de l'éducation nationale est engagé depuis plusieurs années dans la lutte contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle. Les objectifs poursuivis sont de mieux connaître ces violences et ces discriminations et de mieux les prévenir. La promotion du dispositif d'écoute « Ligne Azur » contribue à la réalisation de ces objectifs. Le ministère a conduit pour la quatrième année consécutive une campagne de promotion du dispositif d'écoute « Ligne Azur » auprès des élèves des collèges et de lycées. Ce dispositif permet, dans le respect de l'intimité de chacun, de répondre aux questionnements d'ordre privé et au mal-être des élèves qui ont peur de dévoiler leur orientation sexuelle et vivent difficilement un sentiment de différence. Les manifestations de l'homophobie produisent en effet un sentiment d'isolement et de perte de l'estime de soi pour les jeunes qui en sont victimes, dans ou en dehors des établissements scolaires. Leurs conséquences peuvent être graves. Depuis le lancement de la première campagne, en 2010, la notoriété de ce dispositif auprès des moins de vingt ans a progressé et ceux-ci représentent aujourd'hui plus d'un tiers des utilisateurs. Les personnes sollicitent les « écoutants » à la fois oralement, par téléphone, ou par écrit via le site Internet, et c'est pourquoi, compte tenu de l'usage important que les jeunes font aujourd'hui du téléphone portable pour échanger par écrit, les campagnes de promotion de ce dispositif d'écoute mettent en avant l'adresse URL du site internet de la « Ligne Azur » comme interface de contact. La rubrique des actualités de ce site est régulièrement mise à jour. Le contenu des deux entretiens du psychiatre Serge Hefez figurant dans cette rubrique ne constitue en aucun cas une promotion de son ouvrage et ne permet aucunement cas d'affirmer que celui-ci « prône une théorie de l'indifférenciation des sexes qui s'apparente à la théorie du genre ». Serge Hefez répond à des questions sur les rapports de sexe, les rôles sociaux assignés à l'un et l'autre sexe et les tensions découlant d'évolutions récentes des rapports entre les hommes et les femmes. L'auteur revient également sur les évolutions des représentations pour montrer que les normes sociales évoluent.