Allez au contenu, Allez à la navigation

Maintien du fonds de soutien à l'expression radiophonique locale

14e législature

Question écrite n° 09249 de M. André Dulait (Deux-Sèvres - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 14/11/2013 - page 3284

M. André Dulait appelle l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur les inquiétudes légitimes des radios associatives confrontées à la diminution des aides de l'État.

Le secteur de la radiodiffusion associative compte actuellement 2 800 salariés et constitue le premier employeur « radio » en France.

Ces radios, qui ont accompli de gros efforts en termes de réorganisation et de modes de diffusion pour réduire leurs coûts, jouent un rôle essentiel dans l'animation des territoires et le lien social de proximité entre les habitants.

Les radios associatives souhaitent la levée immédiate du gel budgétaire de 2013 et le maintien de l'enveloppe du fonds de soutien à l'expression radiophonique locale à hauteur de 20 millions d'euros pour 2014, qui sont indispensables à leur survie.

Il lui demande quelle suite le Gouvernement entend donner à cet appel au secours.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 03/04/2014 - page 866

Le fonds de soutien à l'expression radiophonique locale (FSER) est essentiel au dynamisme des radios associatives qui animent le débat citoyen et tissent le lien social sur l'ensemble des territoires. C'est pourquoi la réserve de précaution qui portait sur le budget 2013 a été intégralement levée à la fin de l'année. Quant au niveau du fonds en 2014, il sera de 28,8 M€ - soit une baisse limitée à 200 k€ - ce qui témoigne, dans le contexte particulièrement tendu des finances publiques, d'une volonté du Gouvernement de ne pas dégrader ce soutien crucial aux radios associatives.