Allez au contenu, Allez à la navigation

Résorption des zones blanches dans les territoires « hyper-ruraux »

14e législature

Question écrite n° 09519 de M. Alain Bertrand (Lozère - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 28/11/2013 - page 3422

M. Alain Bertrand attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, sur la résorption des zones blanches. Le dernier programme « zone blanche » date de 2008, soit il y a déjà six ans, et n'a pas permis à ce jour de couvrir l'ensemble du territoire national. De nombreuses zones ne sont toujours pas couvertes, et d'autres ne le sont que par intermittences. En Lozère notamment, les maires, parlementaires et autres élus reçoivent tous les jours des courriers de plaintes de particuliers régulièrement privés de connexion internet durant des intervalles de plusieurs semaines. Les moyens de télécommunication sont d'une importance capitale pour les territoires peu peuplés, et notamment les zones « hyper-rurales ». Il est primordial que nos concitoyens qui vivent dans ces zones, mal desservies par les transports en commun, les services publics et les services à la personne, aient accès à internet et aux réseaux de téléphonie mobile. La résorption des zones blanches doit être considérée comme un élément prioritaire de la politique d'égalité des territoires en faveur de « l'hyper-ruralité ». Il lui demande quelles mesures elle entend prendre pour que la résorption des zones blanches soit pleinement effective.

Transmise au Ministère de l'économie et des finances



La question est caduque