Allez au contenu, Allez à la navigation

Label « French Tech »

14e législature

Question écrite n° 09617 de M. Philippe Dallier (Seine-Saint-Denis - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 05/12/2013 - page 3472

M. Philippe Dallier attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, sur le label « French Tech ».

Afin de soutenir les start-up françaises, tant au niveau local qu'international, le Gouvernement a annoncé la création d'un label intitulé «French Tech», pour donner aux métropoles françaises un rayonnement en matière de numérique.

En l'état, il est envisagé de distinguer une dizaine de villes françaises capables d'accueillir les futurs « champions » du numérique. Pour se voir attribuer ce label, il faudra compter sur son territoire un nombre suffisant de « start-up », de petites et moyennes entreprises, de grands groupes mais aussi d'investisseurs, et disposer d'un lieu spécifiquement dédié aux « jeunes pousses ».

L'objectif d'accompagner 1 000 « start-up » a été annoncé, ainsi qu'une enveloppe de 215 millions d'euros. L'appel à candidatures des villes doit être lancé en décembre 2013.

Il souhaiterait qu'elle lui détaille le projet, qu'elle lui précise les délais ouverts pour l'appel à candidatures et pour l'attribution du label, et, le cas échéant, qu'elle lui indique s'il peut être envisagé la prolongation de ces délais afin de tenir compte des prochaines échéances électorales.

Transmise au Ministère de l'économie et des finances



La question est caduque