Allez au contenu, Allez à la navigation

Précarisation du statut des assistants familiaux et des assistants maternels

14e législature

Question écrite n° 09718 de M. Simon Sutour (Gard - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 12/12/2013 - page 3546

M. Simon Sutour attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la précarisation du statut des assistants familiaux et des assistants maternels.
De nombreuses préoccupations concernant le caractère précaire de cette profession, notamment au niveau des fluctuations financières, freinent un grand nombre de personnes dans le désir de l'exercer et poussent d'autres à l'abandonner.
En effet, ces professionnels souffrent d'un manque de reconnaissance professionnelle et statutaire qui se traduit dans les faits par de nombreuses difficultés, notamment en matière de cotisations de retraite.
De plus, les fluctuations de leurs revenus, liées à la diminution ou à l'augmentation soudaine et subie du nombre d'enfants accueillis, posent un problème de visibilité de leur budget.
C'est pourquoi il lui demande si des améliorations seront apportées afin de faire évoluer favorablement le statut des assistants familiaux et maternels, de rendre cette profession plus attractive et d'éviter ainsi une pénurie en la matière sur certains territoires.

Transmise au Ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes



La question est caduque