Allez au contenu, Allez à la navigation

Fonds de soutien à l'expression radiophonique

14e législature

Question écrite n° 09908 de M. Claude Bérit-Débat (Dordogne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 26/12/2013 - page 3703

M. Claude Bérit-Débat attire l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication au sujet du soutien à l'expression radiophonique locale.
Malgré les efforts budgétaires nécessaires, le Gouvernement a tenu à ne pas geler les fonds 2013 destinés notamment aux radios associatives et à procéder à une réduction légère du fonds de soutien à l'expression radiophonique pour 2014 (FSER).
Au-delà de ces aspects conjoncturels, le secteur des radios associatives demande que soit engagée une réflexion sur l'aide qu'il reçoit, notamment à travers le FSER. En effet ce fonds, créé en 1982, contribue à financer les radios locales qui répondent à une mission de communication sociale de proximité afin de favoriser les échanges entre les groupes sociaux et culturels, de soutenir le développement local ou encore la lutte contre l'exclusion.
Un décret devrait être pris pour apporter des améliorations à ce dispositif afin que les actions de proximités précitées puissent être encore mieux soutenues.
Aussi, il lui demande quelles pistes le Gouvernement a-t-il choisi de mettre en œuvre sur le sujet.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 13/02/2014 - page 406

Le fonds de soutien à l'expression radiophonique locale (FSER) est essentiel au dynamisme des radios associatives qui animent le débat citoyen et tissent le lien social sur l'ensemble des territoires. C'est pourquoi la réserve de précaution qui portait sur le budget 2013 a été intégralement levée à la fin de l'année. Quant au niveau du fonds en 2014, il sera de 28,8 M€ - soit un recul de 0,7 % - ce qui témoigne, dans le contexte particulièrement tendu des finances publiques, d'une volonté du Gouvernement de ne pas dégrader ce soutien crucial aux radios associatives.