Allez au contenu, Allez à la navigation

Affectation d'un hélicoptère pour le service départemental d'incendie et de secours de Guyane

14e législature

Question écrite n° 10546 de M. Georges Patient (Guyane - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 20/02/2014 - page 462

M. Georges Patient attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur l'affectation d'un l'hélicoptère pour le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de Guyane.
La demande du SDIS de Guyane de disposer d'un hélicoptère est récurrente et légitime au regard de la superficie du département, le plus grand de France et le seul à ne pas en disposer. Le Président de la République lors de son déplacement en Guyane en décembre 2013 s'est engagé à satisfaire cette demande avant la fin du premier trimestre 2014.
Le SDIS en attente de l'équipement s'interroge sur la nature de celui-ci car selon les éléments qu'il a eus, il semblerait que l'hélicoptère qui serait affecté à la Guyane, aux couleurs du drapeau français, ne soit pas adapté à un équipement de secours aux couleurs bien identifiées tel qu'il était demandé.
Par ailleurs, des informations selon lesquelles un hélicoptère de secours d'un département de métropole serait redéployé en Guyane surviennent engendrant une polémique. Par conséquent face à ces différents éléments, la confusion règne et le SDIS ne dispose toujours pas de ce secours aérien vital pour le département.
Il souhaiterait avoir des réponses claires du Gouvernement sur ces différents éléments.

Transmise au Ministère de l'intérieur



Réponse du Ministère de l'intérieur

publiée dans le JO Sénat du 26/03/2015 - page 696

Conformément à la décision du président de la République, le ministère de l'intérieur a ouvert une base dotée d'un hélicoptère de secours du groupement d'hélicoptères de la sécurité civile (GHSC) au premier semestre 2014. L'appareil a effectivement été mis en place à Cayenne début avril. Initialement hébergé sur la BA 367, l'appareil est désormais stationné sur la zone aéroportuaire, sur une emprise louée à la chambre de commerce et d'industrie, en cours d'aménagement d'infrastructures. Sur le plan opérationnel, la montée en puissance de la base progresse au gré des formations des partenaires aux techniques inhérentes au secours en milieu périlleux. La base devrait atteindre sa pleine capacité pour tous types de vols jour/nuit en ce début d'année. Cet EC 145, identique aux autres appareils armant l'ensemble de la flotte du GHSC, est doté des mêmes équipements et capacités (treuillage, vol aux instruments, vol de nuit sous jumelles de vision nocturne, flottabilité de secours etc.) et sera employé selon les règles communes à l'ensemble des hélicoptères de secours du ministère de l'intérieur. Cet appareil est mis à la disposition de l'ensemble des acteurs du secours. Son emploi est parfaitement encadré par l'ordre zonal d'opérations héliportées, arrêté par le préfet de la Guyane. Sa livrée tricolore a vocation à refléter son identité d'hélicoptère de secours à vocation interministérielle. Il sera d'autant mieux identifiable depuis le sol que sera apposé sous sa cellule l'emblème international de la sécurité civile (triangle bleu sur disque orange).