Allez au contenu, Allez à la navigation

Cystite interstitielle

14e législature

Question écrite n° 11707 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 22/05/2014 - page 1170

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation des malades atteints de cystite interstitielle (CI), maladie inflammatoire chronique de la vessie extrêmement douloureuse qui débute en moyenne entre 30 et 40 ans, touchant essentiellement des femmes. Il s'agit d'une maladie rare, caractérisée par des douleurs vésicales importantes et des envies d'uriner fréquentes. Toute sortie est délicate pour ces malades qui doivent pouvoir accéder à des toilettes toutes les heures voire toutes les trente minutes. Cette maladie est très invalidante et altère considérablement la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes, tant sur les plans physiologique, psychologique que social. Malgré plusieurs interventions, la reconnaissance de cette maladie n'évolue toujours pas et les personnes qui en sont atteintes rencontrent de grandes difficultés pour obtenir une prise en charge médicale et sociale adéquate ainsi que la reconnaissance de leurs droits, y compris en matière d'invalidité. Dans la plupart des cas, la CI est diagnostiquée très tard. Il faut parfois jusqu'à 10 ans pour obtenir un diagnostic. La cystite interstitielle est très mal prise en considération par les médecins conseils, du travail et les médecins généralistes. Certains ne connaissent pas la pathologie. Par conséquent, elle souhaiterait savoir si le Gouvernement entend prendre des mesures pour que les personnes atteintes du syndrome de la douleur vésicale soient mieux accompagnées et davantage prises en considération.

Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque