Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de la bibliothèque interuniversitaire de santé

14e législature

Question écrite n° 16959 de Mme Isabelle Debré (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 25/06/2015 - page 1501

Mme Isabelle Debré attire l'attention de Mme la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la situation de la bibliothèque interuniversitaire de santé. Née de la fusion en 2011 des bibliothèques interuniversitaires de médecine et de pharmacie, la bibliothèque interuniversitaire de santé est au service de nombreux chercheurs, praticiens et étudiants dans toutes les disciplines de la santé, à la disposition desquels elle met ses riches collections patrimoniales ainsi qu'une importante documentation courante. Depuis la fin de l'année 2013, l'université Paris-Descartes, à laquelle elle est administrativement rattachée alors même qu'elle exerce le rôle d'une bibliothèque nationale, a engagé une importante réduction de son budget, qui n'est plus abondé que d'une partie de la dotation allouée par le ministère de tutelle, le solde de celle-ci étant utilisé pour couvrir d'autres dépenses de l'université. Cette situation est rendue possible par l'absence de statut juridique et comptable de la bibliothèque interuniversitaire en santé alors qu'en tant que services à comptabilité distincte, les deux bibliothèques préexistant avant la fusion étaient dotées d'un cadre comptable propre garantissant le fléchage de la dotation ministérielle. Les personnels sont particulièrement inquiets quant à la possibilité de maintenir une collection cohérente de revues scientifiques et de bases de données et de rendre aux usagers de la bibliothèque un service de qualité. Elle lui demande de bien vouloir lui préciser les mesures qu'elle entend mettre en œuvre pour rassurer les professionnels concernés et permettre à la bibliothèque de santé de remplir correctement les missions qui lui sont confiées.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque