Allez au contenu, Allez à la navigation

Tarifs postaux pour la presse professionnelle et spécialisée

14e législature

Question écrite n° 18669 de Mme Mireille Jouve (Bouches-du-Rhône - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 05/11/2015 - page 2563

Mme Mireille Jouve interroge Mme la ministre de la culture et de la communication sur la contribution de l'État au titre du transport de la presse.

Le protocole d'accord entre l'État, la presse et la Poste, dit « accords Schwartz », arrive à échéance le 31 décembre 2015.

Les éditeurs de la presse professionnelle et spécialisée font valoir qu'ils ont subi des hausses importantes de tarifs entre 2008 et 2015 alors que ces deux dernières années, l'État diminuait ses engagements contractuels de près de 100 millions d'euros.

Aujourd'hui, les titres de presse spécialisée font face à une crise économique sans précédent, liée en particulier à la diminution des recettes publicitaires, corollaire d'une baisse de leur diffusion. Aussi la fédération nationale de la presse spécialisée espère-t-elle obtenir un geste de la part de l'État et de La Poste en ce qui concerne les tarifs pratiqués dans la distribution, ceci afin de maintenir les activités et l'emploi des 14 000 salariés qui se répartissent dans les quelque 500 entreprises de presse professionnelle et spécialisée.

Elle lui demande donc si elle compte revoir les tarifs postaux dans le cadre de la renégociation du protocole d'accord et les fixer autour de l'inflation ainsi que le préconisent les acteurs de la presse professionnelle et spécialisée.

Transmise au Ministère de la culture



La question est caduque