Allez au contenu, Allez à la navigation

Exposition européenne d'aviculture à Metz

14e législature

Question écrite n° 20393 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 03/03/2016 - page 816

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur le fait que la Société centrale d'aviculture de France rassemble les associations régionales et départementales d'aviculture. Elle a organisé les 13, 14 et 15 novembre 2015, la 28e exposition européenne d'aviculture à Metz, et c'est la première fois depuis plus de dix ans que cette exposition se tenait en France. Le 13 novembre 2015, l'affluence des visiteurs a dépassé les prévisions. Par contre, les attentats islamistes du 13 novembre 2015 au soir ont entraîné des mesures de sécurité prises localement par la préfecture et nationalement pour contrôler les frontières. De ce fait, les journées des 14 et 15 novembre se sont traduites par un recul de plus de 90 % des entrées par rapport aux prévisions. Eu égard à cette situation tout à fait imprévisible et à l'importance de l'aviculture en France, il lui demande si son ministère est susceptible d'allouer une aide financière permettant aux organisateurs de l'exposition européenne de compenser une partie de leur déficit.



Réponse du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

publiée dans le JO Sénat du 23/06/2016 - page 2779

La ville de Metz a accueilli les 13, 14 et 15 novembre 2015 la 28ème exposition européenne d'aviculture organisée par la société centrale d'aviculture de France (SCAF). Cette manifestation de grande envergure, à laquelle le ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt (MAAF) a eu le plaisir d'accorder son haut patronage, doit son organisation et son encadrement aux bénévoles des associations que rassemble la SCAF. Malgré l'intérêt du grand public pour les animaux présentés, la fréquentation de l'exposition les 14 et 15 novembre a été, du fait du contexte douloureux lié aux attentats du 13 novembre 2015, sensiblement inférieure aux prévisions des organisateurs. Malgré tout l'intérêt de cette manifestation, il n'existe pas de budget dédié au sein du MAAF permettant de faire face aux difficultés financières qu'elle a rencontrées cette année.