Allez au contenu, Allez à la navigation

Croissance des capacités de production d'électricité dans le monde à partir d'énergies renouvelables

14e législature

Question écrite n° 24937 de M. Bruno Sido (Haute-Marne - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 09/02/2017 - page 492

M. Bruno Sido appelle l'attention de Mme la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat sur le fait que, pour la première fois en 2015, la capacité de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables a dépassé celle due au charbon.
Selon l'agence internationale de l'énergie, la part de l'électricité consommée sur Terre produite à partir d'énergies renouvelables a tellement augmenté que, pour la première fois dans l'histoire, la capacité de production électrique de ces énergies renouvelables a détrôné la prédominance du charbon. Ce constat inédit peut être expliqué par de nombreux éléments généraux : une augmentation importante de la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables (particulièrement en Asie de l'est et du sud), la chute des prix notamment de l'énergie éolienne avec une baisse de 30 % et l'énergie solaire avec une baisse de 60 % sur les cinq dernières années, ou encore un plus grand volontarisme politique en matière de développement des énergies renouvelables dans de nombreux pays, etc. Bien que, en termes de génération effective d'énergie électrique, le charbon représente 40 % de la production mondiale (contre 23 % pour les énergies renouvelables), l'accroissement de la capacité de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables permet de présager un avenir très favorable pour la réalisation de la transition énergétique. Si les sources de production d'énergies renouvelables demeurent, par définition, intermittentes car dépendant notamment des conditions météorologiques, les nombreux progrès technologiques dont le rythme n'a cessé de décroître depuis le début du XXIe siècle, ouvrent des perspectives de refondation des modèles de production d'énergie électrique, en mettant en place, par exemple, des réseaux décentralisés et technologiquement « intelligents ».
En ce sens, il lui demande si, au lendemain de la conférence des parties sur le climat de décembre 2016 (COP22), le Gouvernement va prendre un tournant stratégique en encourageant la recherche et le développement de technologies énergétiques indispensables à la réussite de la transition énergétique.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire



La question est caduque