Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des personnels de la Poste

14e législature

Question écrite n° 24959 de M. Jean Desessard (Paris - Écologiste)

publiée dans le JO Sénat du 09/02/2017 - page 489

M. Jean Desessard interroge M. le ministre de l'économie et des finances au sujet de la situation des personnels de la Poste. En effet, la Poste fait l'objet de nombreuses restructurations pour faire face à la diminution du nombre de courriers papiers. Ces changements ont pour conséquence la dégradation des conditions de travail des salariés.

S'il comprend la nécessité d'adapter le service public postal aux évolutions technologiques et aux besoins de la société, il considère que la gestion d'un service public ne doit pas être guidée par le seul objectif de rentabilité financière. Or, malgré l'octroi de 900 millions d'euros de crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi et d'abattements fiscaux pour présence sur l'ensemble du territoire, force est de constater qu'on assiste à de nombreuses suppressions d'emplois et à la fermeture massive de bureaux de poste. Ces restructurations impactent les conditions de travail des salariés : pression, surcharge de travail, incertitudes pour leur avenir. Elles entraînent de lourdes conséquences, pour eux, qui se manifestent par un réel mal-être au travail allant parfois même malheureusement jusqu'au suicide.

Il considère que la situation des personnels de la Poste est très préoccupante et qu'il convient d'y remédier dans les plus brefs délais. Il rappelle que l'État est l'actionnaire majoritaire de cette société anonyme et a, à ce titre, une responsabilité dans ses choix stratégiques.
C'est pourquoi, il souhaite connaître les réponses que le Gouvernement entend apporter à la dégradation des conditions de travail des salariés de la Poste.

Transmise au Secrétariat d'État, auprès du Premier ministre, chargé du numérique



La question est caduque