Allez au contenu, Allez à la navigation

Conditions de travail des forces de police et gendarmerie

14e législature

Question écrite n° 25204 de M. Simon Sutour (Gard - Socialiste et républicain)

publiée dans le JO Sénat du 23/02/2017 - page 722

M. Simon Sutour attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur le malaise grandissant ressenti par l'ensemble des forces de police et de gendarmerie.
En effet, malgré les efforts budgétaires sans précédents mis en place par les gouvernements successifs depuis 2012, malgré la création de plusieurs milliers de postes depuis cinq ans, il apparaît qu'un sentiment de découragement traverse les rangs des forces de l'ordre dû à des conditions de travail de plus en plus pénibles résultant d'un climat chargé en risque d'attentats et qui se traduit par une charge de travail beaucoup trop importante avec des moyens encore trop limités.
Les chiffres sur l'augmentation du nombre d'arrêts maladie sont représentatifs de ce constat d'épuisement, et parfois d'un ressenti d'impuissance à pouvoir assumer correctement la mission de service public de sécurité qui est la leur dans de bonnes conditions.
C'est pourquoi, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'il entend prendre pour accompagner et aider les forces de l'ordre à retrouver l'estime à laquelle elles ont légitimement droit, afin de remplir plus sereinement les missions difficiles qui leur sont confiées .

Transmise au Ministère de l'intérieur



La question est caduque