Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture de trente-deux stands d'entraînement au tir pour les policiers d'Île-de-France depuis le 3 avril 2017

14e législature

Question écrite n° 25805 de Mme Marie-France de Rose (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 04/05/2017 - page 1552

Mme Marie-France de Rose appelle l'attention de M. le ministre de l'intérieur concernant la fermeture des trente-deux stands d'entraînement au tir pour les policiers d'Île-de-France depuis le 3 avril 2017.
Alors que la France est plus que jamais placée en état d'urgence, les trente-deux stands de tir de la police nationale en Île-de-France ont été fermés. De fait, les policiers ne peuvent plus s'y entraîner. Cette interdiction tombe au plus mauvais moment, d'autant qu'aucune date de réouverture n'est envisagée. C'est problématique car au vu de l'actualité récente, en ce moment, les policiers étaient tous en train de se former au maniement des nouvelles armes qui vont les équiper. Cette fermeture s'est opérée alors même que des tests de contamination au plomb pratiqués régulièrement se sont révélés négatifs sur les instructeurs et les employés permanents des lieux.
Deux nouvelles promotions de gardiens de la paix viennent de sortir de l'école et ces nouvelles recrues effectuent normalement un tir avec leur arme de service fraîchement reçue, avant de partir sur le terrain.
Elle lui demande de prendre en urgence les mesures qui s'imposent afin de trouver rapidement une solution pour la réouverture de ces trente-deux stands de tir, la sécurité de tous nos concitoyens étant une priorité absolue.

Transmise au Ministère de l'intérieur



La question est caduque