Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des policiers en mai 2017

14e législature

Question écrite n° 25821 de Mme Marie-France de Rose (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 11/05/2017 - page 1647

Mme Marie-France de Rose attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur concernant la situation des policiers.
Actuellement, à la colère des policiers se mêle le deuil et ils réclament plus de moyens et de considération pour exercer leur profession qui est difficile et pas respectée.
Les policiers crient leur mécontentement à travers tout le pays. Depuis l'attaque terroriste d'avril 2017 qui en a tué un, ces agents demandent plus de moyens, plus de protection, plus de considération. Ils s'inquiètent de savoir quelle sera la police de demain, quel sera l'avenir de la sécurité en France. Aujourd'hui, la police est fatiguée, surmenée et cela ne peut plus durer. Depuis le début de l'année 2017, quatorze policiers ont d'ailleurs mis fin à leur jour. Ils sont la cible des terroristes et défiés par une partie de la population, et leurs conditions de travail ne cessent de se dégrader.
Il semble difficile d'assurer la protection des Français alors même qu'il est impossible d'assurer celle des policiers.
Elle lui demande de prendre de façon urgente des mesures concernant l'augmentation de leur salaire, la possibilité de passer à un rythme de travail qui leur permet d'avoir un week-end sur deux contre un sur six actuellement et d'accorder des ressources budgétaires nécessaires pour recruter les personnels indispensables à la protection des Français.

Transmise au Ministère de l'intérieur



La question est caduque