Allez au contenu, Allez à la navigation

Réorganisation des programmes de France Bleu

14e législature

Question écrite n° 25855 de Mme Frédérique Espagnac (Pyrénées-Atlantiques - Socialiste et républicain)

publiée dans le JO Sénat du 25/05/2017 - page 1890

Mme Frédérique Espagnac attire l'attention de Mme la ministre de la culture sur le projet de réorganisation des programmes de France bleu, prévu pour septembre, qui inquiète vivement les salariés des 44 antennes locales du réseau France bleu et leurs représentants syndicaux.

En effet, la direction de France Bleu veut imposer à la rentrée une émission nationale sur deux nouvelles tranches horaires et donner aux rédactions locales la charge supplémentaire de deux rendez-vous d'information nationaux de la matinale.

Ce sont trois heures de programmes locaux qui désormais ne seront plus produits en région, faisant craindre de voir l'ancrage local remis en question. Or cet ancrage est constitutif de l'ADN du réseau France Bleu. C'est le respect des particularismes de chaque locale, en phase avec des populations, des cultures et des territoires qui fait le succès de France Bleu auprès de la population et dont l'audience reste constante depuis plusieurs années autour de 7 %, malgré la concurrence médiatique.

De plus, le basculement de la charge de deux rendez-vous d'information nationaux aux rédactions locales fait craindre, à terme, la disparition de la rédaction nationale qui travaille en complémentarité avec elles, risquant d'entraîner des suppressions de postes, et une charge supplémentaire de travail pour les rédactions au détriment du travail de terrain qui fait, là aussi, le succès du réseau.

Malgré les contraintes budgétaires, les équipes ont su s'adapter à l'évolution du monde de la radio et à la modernisation des outils ; elles se sont investies dans des ateliers de grille leur permettant d'imaginer de nouvelles dynamiques, une évolution des émissions tout en garantissant la spécificité de son **encrage** local qui fait son authenticité et sa popularité.

Cette réforme, imposée brutalement et sans concertation, est en train de provoquer une crise au sein du réseau, ses salariés craignant de voir disparaître son d'identité première : la proximité.

Aussi, elle souhaiterait connaître les dispositions qu'elle envisage afin d'ouvrir le dialogue avec salariés et garantir la spécificité du réseau France bleu.



Transmise au Ministère de la culture



La question est caduque