Allez au contenu, Allez à la navigation

Absence d'un ministère de la francophonie

14e législature

Question écrite n° 26031 de M. Louis Duvernois (Français établis hors de France - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 29/06/2017 - page 2041

M. Louis Duvernois attire l'attention de M. le Premier ministre sur l'absence d'un ministre chargé de la francophonie dans son nouveau gouvernement alors que cela a toujours existé précédemment. Il s'étonne que « la francophonie comme pôle identitaire de la mondialisation » objet d'un récent rapport au Sénat (n° 436 (2016-2017)) intitulé « Francophonie, un projet pour le 21e siècle » ait été littéralement gommée des préoccupations actuelles du gouvernement qu'il dirige. Il lui rappelle les nombreuses interventions de personnalités en soulignant l'importance. M. Jean-Michel Jeanneney, historien, ancien ministre et président de la Bibliothèque nationale de France a affirmé récemment que s'il était président de la République, l'une de ses priorités serait d'ériger en cause nationale la francophonie en prévoyant la nomination d'un ministre chargé d'élaborer une véritable stratégie de promotion sans laquelle notre langue et l'identité qui la définit serait marginalisée. Ainsi, il lui demande quelle place il entend donner à la francophonie et s'il entend suivre la proposition n° 8 du rapport sénatorial préconisant de « nommer un ministre de plein exercice chargé de la francophonie. »



La question est caduque