Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture des voies sur berges à Paris

15e législature

Question écrite n° 00142 de Mme Marie-France de Rose (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 06/07/2017 - page 2146

Mme Marie-France de Rose attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire concernant la fermeture des voies sur berges à Paris.
Les dernières études confirment que la fermeture des voies sur berges à Paris est une véritable catastrophe, sur toute la ligne.
Le comité régional d'évaluation de la fermeture des voies sur berges parisiennes vient de publier son nouveau rapport, après quatre mois de fermeture des voies aux voitures.
Le résultat de cet organisme absolument neutre et apolitique laisse apparaître une hausse du trafic de 60 % sur les quais hauts ; des temps de parcours considérablement allongés et, de ce fait, pendant les heures de pointe, les conducteurs parisiens mettent 92 % de temps en plus le soir sur ces mêmes quais hauts et 87 % sur le boulevard Saint-Germain, mais il faut plus largement signaler que c'est l'ensemble des franciliens qui subissent au quotidien les conséquences du caprice anti-voitures de la mairie de Paris, avec des ralentissements en cascade sur les axes en amont ; une explosion de la pollution avec sur quatre mois plus 53 % d'émissions d'oxyde d'azote et 49 % pour les particules sur les quais hauts, l'ensemble des stations de mesure situées à Paris et dans la petite couronne ayant également enregistré des hausses de concentration en dioxyde d'azote ; une hausse du bruit avec des émissions sonores sur les quais hauts ayant plus que doublé la nuit, avec plus 125 %.
Au vu de ce piteux bilan, elle lui demande de bien vouloir intervenir pour que la maire de Paris mette fin à cette expérimentation de fermeture des voies sur berges qui pénalise l'ensemble des franciliens tout comme les parisiens qui vivent près de la zone concernée et renonce à son projet de fermeture définitive afin de chasser les voitures de Paris.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.