Allez au contenu, Allez à la navigation

Part de l'aide publique au développement consacrée à l'agriculture

15e législature

Question écrite n° 00181 de M. Jean-Claude Leroy (Pas-de-Calais - Socialiste et républicain)

publiée dans le JO Sénat du 06/07/2017 - page 2111

M. Jean-Claude Leroy attire l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur la part de l'aide publique au développement (APD) consacrée par la France à l'agriculture.

En effet l'agriculture, et notamment l'agriculture familiale, occupe une place importante dans le monde. 63 % des terres agricoles mondiales sont exploitées par l'agriculture familiale, qui compte 500 millions d'exploitations et produit 60 % de la nourriture consommée dans le monde.

L'agriculture familiale emploie 40 % de la population active et constitue donc un pilier mondial de l'emploi. Elle permet de lutter contre le chômage, l'exode rural et l'émigration économique.

Pourtant, seuls 6 % des crédits alloués à l'aide publique au développement farnçaise sont consacrés à l'agriculture et à la sécurité alimentaire.

Certaines associations de solidarité internationale souhaitent donc que ce taux soit porté à 15 %, ce qui coïnciderait avec la part de son aide au développement que l'Union européenne consacre à l'agriculture.

Aussi, il lui demande de bien vouloir lui indiquer s'il entend augmenter la part de l'aide publique au développement consacrée à l'agriculture.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.