Allez au contenu, Allez à la navigation

Développement du bénévolat de compétence

15e législature

Question écrite n° 00234 de Mme Stéphanie Riocreux (Indre-et-Loire - La République En Marche)

publiée dans le JO Sénat du 13/07/2017 - page 2279

Mme Stéphanie Riocreux appelle l'attention de Mme la ministre des sports sur le développement du bénévolat de compétence. Celui-ci consiste à mettre gratuitement un savoir-faire à la disposition d'une association de solidarité le temps d'une mission. À la différence du mécénat de compétence, le salarié effectue une mission, réalisée sur une période donnée, en dehors du temps de travail. En 2013, 28 % des actifs sont bénévoles et 27 % l'ont déjà été (IFOP). Le bénévolat de compétence permet à des salariés de réaliser une mission de bénévolat, afin d'apporter à une association leur expertise dans des domaines spécifiques (comptabilité, ressources humaines, communication, …) en fonction de leur rythme, puisque la mission de bénévolat de compétence est ponctuelle et s'adapte au temps disponible du professionnel. Le bénévolat de compétence permet au salarié de valoriser ses compétences, tout en inscrivant son action dans une perspective de solidarité. Or, ce dispositif, bien qu'avantageux pour les deux parties, reste largement méconnu puisque seulement 17 % des actifs le connaissent. Établir un réel statut juridique du bénévolat permettrait d'apporter des garanties au salarié qui souhaite s'investir mais également de favoriser et promouvoir le développement sur tout le territoire des organismes qui font le lien entre les professionnels et les associations, comme « Passerelles et compétences » et « Tous bénévoles ». Elle lui demande quelles mesures le Gouvernement compte mettre en place pour favoriser la pratique du bénévolat de compétence.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.