Allez au contenu, Allez à la navigation

Budget de la défense en baisse

15e législature

Question écrite n° 00644 de Mme Marie-France de Rose (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 27/07/2017 - page 2385

Mme Marie-France de Rose appelle l'attention de M. le ministre de l'action et des comptes publics concernant l'annonce de la baisse du budget du ministère des armées.

Alors que la France est en guerre sur plusieurs fronts, le Gouvernement réduit de 850 millions d'euros le budget de la défense en 2017, ne tenant pas ainsi ses promesses, et laissant apparaître que le pacte de stabilité est plus important que le pacte de sécurité. Les militaires, qui jouent leur vie sur les théâtres d'opération, apprécieront...

De plus, il est annoncé que le ministère des armées devrait payer le surcoût des opérations extérieures dont 450 millions sont seulement provisionnés en loi de finances initiale depuis cinq ans, ce qui nécessite de trouver des économies ailleurs.

Le ministère des armées paie le plus lourd tribut au coup de rabot du Gouvernement (850 millions sur un total de 4,5 milliard d'euros, soit près de 20 % du total de la somme économisée). Il reste bel et bien la variable d'ajustement préférée des responsables du Gouvernement. Ils ont déjà oublié les morts et les blessés de la longue liste des attentats de ces dernières années et négligent de protéger les militaires sur les théâtres et les Français sur le sol national. Si la guerre a un prix, le sang n'en a pas. D'autant que le Gouvernement a déjà promis plus d'économies en 2018, réfléchissant dès maintenant aux réformes structurelles à mener pour y parvenir.

Elle souhaite avoir des garanties du Gouvernement afin que le ministère des armées puisse obtenir des moyens suffisants et satisfaisants pour la défense nationale, lui laissant ainsi une marge de manœuvre dans un contexte budgétaire contraint.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.