Allez au contenu, Allez à la navigation

Explosion des délais d'attente pour un rendez-vous chez le médecin

15e législature

Question écrite n° 00777 de Mme Marie-France de Rose (Hauts-de-Seine - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 27/07/2017 - page 2426

Mme Marie-France de Rose attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé concernant l'explosion des délais pour avoir un rendez-vous chez le médecin.
Le temps d'attente moyen est passé de 48 à 61 jours chez un spécialiste, voire à plus de 115 pour certaines spécialités dans plusieurs territoires désertés.
Alors que le Gouvernement n'a cessé de mettre en avant ses réformes sur le tiers payant obligatoire ou la généralisation des complémentaires de santé, l'accès aux soins stricto sensu s'est dégradé depuis le début du précédent quinquennat. Le délai moyen d'obtention d'un rendez-vous chez un médecin spécialiste libéral est en effet passé de 48 à 61 jours en cinq ans.
Toutes les spécialités majeures sont concernées. En ville, il faut attendre en moyenne 117 jours en 2017 pour décrocher un rendez-vous chez un ophtalmo, soit 13 de plus qu'en 2012, mais aussi 68 jours chez un gynécologue, soit plus 13 jours, ou 64 jours chez un dermatologue, soit plus 23 jours. Quant au généraliste, il faut désormais patienter une semaine, le double qu'en 2012, pour obtenir un rendez-vous. À l'hôpital, les délais d'attente (hors urgences) sont parfois plus courts qu'en ville selon les spécialités. Or ces délais d'attente sont la première cause de renonciation aux soins. Chez les spécialistes, près de deux Français sur trois renoncent à se faire soigner par difficulté pour obtenir un rendez-vous dans un délai suffisamment rapide, contre moins d'un sur deux en raison du coût de la consultation. Alors que 47 % des généralistes ont plus de 55 ans, le renouvellement de la population médicale ne permet pas de pallier les prochains départs à la retraite et l'augmentation du besoin médical lié au vieillissement de la population et à l'explosion des maladies chroniques.
Elle lui demande de bien vouloir lui préciser les propositions qu'elle compte mettre en place afin de réduire les délais d'attente beaucoup trop longs pour avoir un rendez-vous chez le médecin, afin d'aider les patients, la santé devant être accessible à tous.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.