Allez au contenu, Allez à la navigation

Financement des crèches parentales et associatives

15e législature

Question écrite n° 00914 de M. Daniel Reiner (Meurthe-et-Moselle - Socialiste et républicain)

publiée dans le JO Sénat du 03/08/2017 - page 2491

M. Daniel Reiner attire l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes sur les difficultés rencontrées par les crèches parentales et associatives.

Celles-ci assurent une mission de service public et complètent l'offre des autres établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE), publiques ou privées, les assistants maternels, l'école et la garde au domicile des parents.
Elles sont, aujourd'hui, confrontées à des charges de plus en plus importantes (obligation de fournir, par exemple, couches et repas) et à des recettes peu dynamiques (réforme de la prestation de service unique).

Aussi, lui demande-t-il de lui communiquer un point d'étape de la réalisation du huitième plan « Crèche » 2013-2017 qui devait permettre d'accroître de 275 000 le nombre de places d'accueil de jeunes enfants entre 2013 et 2017 (+ 20 % en cinq ans) : 100 000 places de crèche, 100 000 places chez des assistantes maternelles et 75 000 places en école maternelle.

Enfin, il souhaite connaître les mesures prises pour assurer la pérennité des crèches parentales et associatives, qui participent pleinement de cet objectif.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.