Allez au contenu, Allez à la navigation

Allongement du congé paternité et accueil du jeune enfant

15e législature

Question écrite n° 00986 de Mme Laurence Cohen (Val-de-Marne - Communiste républicain et citoyen)

publiée dans le JO Sénat du 10/08/2017 - page 2555

Mme Laurence Cohen interroge Mme la secrétaire d'État, auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes sur l'allongement de la durée du congé paternité et l'accueil du jeune enfant ainsi que sur son caractère obligatoire.

Depuis 2002, ce congé est de onze jours calendaires et environ 75 % des jeunes pères de famille y ont recours.

Alors que la création d'un congé maternité unique a été annoncé par le Gouvernement, l'allongement du congé paternité et d'accueil du jeune enfant à quatre semaines permettrait une répartition plus égalitaire au sein de la cellule familiale, et un partage plus équilibré dans la prise en charge du nouveau-né.

Le caractère obligatoire inciterait davantage de pères de famille à utiliser ce congé et son allongement serait un véritable pas vers l'égalité entre les femmes et les hommes, vers une organisation moins sexuée de la vie familiale et professionnelle.

Aujourd'hui, certains pères n'osent pas avoir recours à ce congé, par crainte de la stigmatisation sociale et professionnelle.
Un congé de quatre semaines permettrait pourtant à ces jeunes pères de famille de davantage développer le lien avec l'enfant, de leur accorder une place plus importante, ainsi que de faciliter la vie quotidienne de la mère. C'est aussi le sens d'une pétition lancée il y a quelques semaines et qui recueille à ce jour plus de 55 000 signatures.

Elle lui demande si, à l'instar de ce qui se fait dans d'autres pays, elle entend allonger ce dispositif, voire le rendre obligatoire, afin de permettre aux pères de mieux endosser leurs rôles et leurs responsabilités familiales, dans un souci d'égalité.



La question est caduque