Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de la Société nationale de sauvetage en mer

15e législature

Question écrite n° 01233 de M. Jean-Claude Leroy (Pas-de-Calais - Socialiste et républicain)

publiée dans le JO Sénat du 14/09/2017 - page 2855

M. Jean-Claude Leroy attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur la situation de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM).

Cette association reconnue d'utilité publique qui célèbre cette année son cinquantième anniversaire assure plus de la moitié des missions de sauvetage en mer. Elle compte 7 000 bénévoles, répartis sur plus de 200 stations de sauvetage, 250 postes de secours et 30 centres de formations.

Ces derniers interviennent 365 jours par an, et souvent au péril de leur vie, pour porter secours aux personnes en péril en mer et sur le littoral. Ainsi, 8 000 personnes ont été secourues en 2016 lors des 6 000 interventions effectuées par ces sauveteurs.

Actuellement, 80 % du budget de la SNSM provient des dons du public et des entreprises mécènes, le reste du financement étant assuré par l'État et les collectivités territoriales.

Or, la SNSM manque aujourd'hui de moyens financiers, notamment pour renouveler le matériel. Des bateaux doivent rester à quai faute de moyens financiers pour assurer les réparations nécessaires. Toute une partie du matériel en fin de vie doit être remplacée dans une période relativement courte. L'association doit renouveler plus de 40 canots pour une facture qui s'élève à 56 millions d'euros, somme qu'elle ne pourra assumer seule.

Ces problèmes de financement risquent de porter atteinte aux missions de la SNSM. Alors que le sauvetage en mer a été déclaré Grande cause nationale 2017, il semble souhaitable que l'État (dont les financements n'ont cessé de diminuer ces dernières années) réévalue sa participation financière et que des financements pérennes soient mis en place.

Aussi, il lui demande les mesures qu'elle entend prendre pour permettre aux sauveteurs de la SNSM de continuer à assurer pleinement leurs missions.




La question a été retirée pour cause de fin de mandat.