Allez au contenu, Allez à la navigation

Extension de l'expérience des quartiers « respecto »

15e législature

Question écrite n° 01376 de Mme Hélène Lipietz (Seine-et-Marne - NI)

publiée dans le JO Sénat du 28/09/2017 - page 2981

Mme Hélène Lipietz attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur l'extension à l'ensemble des prisons françaises de l'expérience des quartiers « respecto » actuellement menée au centre de détention de Mont-de-Marsan. Cette expérience, inspirée du modèle pénitentiaire espagnol, apporte les preuves de son efficacité sur le comportement des détenus dans les quartiers en maison d'arrêt et en centrale. Fondée sur un contrat de confiance passé entre l'administration, l'encadrement et le détenu, cette expérimentation permet de sociabiliser ou de resociabiliser les détenus dès leur enfermement, mais aussi de les valoriser en les incitant à partager leur savoir utile. Cette expérience montre le meilleur vécu des détenus qui apprennent à respecter les locaux (moins de dégradations ou de jets d'ordures), les autres détenus et les surveillants (moins d'agressions), mais aussi eux-mêmes.
Toutefois, la pratique des contrats « respecto » oblige actuellement à des arrangements juridiques puisqu'ils ne sont pas prévus par les textes. Il conviendrait donc de revoir les formulaires remplis par les juges d'instruction lors de l'incarcération ou la pratique des cellules fermées en centrale, par exemple. Une réglementation adaptée permettrait d'étendre à d'autres centres pénitentiaires cette expérience bénéfique à la gestion de la détention, au détenu et à la société elle-même.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.