Allez au contenu, Allez à la navigation

Suspension des actes d'accouchement à la maternité des trois frontières à Saint-Louis et manque d'anesthésistes

15e législature

Question écrite n° 01449 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - La République En Marche)

publiée dans le JO Sénat du 05/10/2017 - page 3051

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la suspension des actes d'accouchement sur le site de maternité des trois frontières à Saint-Louis.
Cette suspension a été décidée en raison notamment du départ simultané de trois anesthésistes ayant eu pour effet de placer la couverture médicale du site dans une position d'extrême fragilité. La nécessité pour les anesthésistes du site de se partager à trois les astreintes et de devoir ainsi être disponibles une nuit sur trois rend le site peu attractif et le recrutement de nouveaux praticiens difficile.
Or le secteur des naissances de la maternité impose précisément la présence d'équipes de gynécologues obstétriciens, de pédiatres et d'anesthésistes afin d'assurer chaque jour et chaque nuit de l'année la sécurité des patientes et des nouveaux-nés lors des accouchements.
Dans ce contexte et en dépit des efforts réalisés depuis des mois pour garantir une présence médicale suffisante, l'instabilité qui règne sur le site a dû contraindre l'agence régionale de la santé (ARS) à suspendre l'activité d'accouchement.
En conséquence, elle lui demande quelles mesures elle entend prendre pour remédier au plus vite aux difficultés que rencontrent non seulement la maternité de Saint-Louis mais également de nombreux hôpitaux dans le recrutement d'anesthésistes.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.