Allez au contenu, Allez à la navigation

Hausse des effectifs des étudiants inscrits à l'Université Paris-Est Créteil

15e législature

Question écrite n° 01873 de Mme Catherine Procaccia (Val-de-Marne - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 02/11/2017 - page 3387

Mme Catherine Procaccia interroge Mme la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation sur l'accroissement du nombre d'étudiants inscrits à l'Université Paris-Est Créteil (UPEC) et sur les difficultés de l'Université à faire face à cette hausse des effectifs.
À la rentrée 2017, 1 300 étudiants supplémentaires se sont inscrits, toutes filières confondues à l'UPEC.
En première année de licence, 10 groupes de travaux dirigés supplémentaires doivent ainsi être créés, ce qui pose à la fois des problèmes de recrutement d'enseignants chercheurs supplémentaires mais aussi de salles de cours.
En 2016-2017, l'Université avait bénéficié d'une subvention supplémentaire pour six postes supplémentaires, qui n'avait permis de ne recruter que six personnes dont seulement deux enseignants, et d'une subvention exceptionnelle de 1,89 million d'euros qui avait permis de financer les vacations et heures supplémentaires pour faire face à l'accroissement des inscrits.
Elle aimerait savoir si l'Université va pouvoir bénéficier de ces subventions supplémentaires et exceptionnelles, tant pour l'année 2017-2018 que pour la rentrée 2018, où les enfants nés en 2000 vont intégrer l'université.



Réponse du Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

publiée dans le JO Sénat du 09/08/2018 - page 4167

En 2017, un effort particulier a été réalisé en faveur des établissements d'enseignement supérieur pour accompagner la hausse de la démographie étudiante. Sur une enveloppe totale de 100 M€, l'université Paris-Est Créteil a ainsi bénéficié d'une dotation de 1,89 M€ pour faire face à l'augmentation des inscrits. Cette mesure étant pérenne, l'établissement bénéficie à nouveau de cette dotation en 2018 et pour les années suivantes. En outre, en 2018 l'université a également vu ses moyens augmenter au titre de la compensation du GVT (430 000 €), de la hausse du point d'indice et du PPCR (230 000 €), ainsi que sous l'effet de l'extension en année pleine des créations d'emplois 2017 (180 000 M€). L'établissement sera également accompagné financièrement pour la mise en œuvre de la loi relative à l'orientation et la réussite des étudiants. Une dotation de 270 000 € (dont 170 000 € dès 2018) lui a d'ores déjà été notifiée. A celle-ci s'ajoutent les moyens en emplois et en heures complémentaires allouées pour financer l'ouverture de places supplémentaires à la rentrée 2018, dans le cadre d'un dialogue avec le recteur de l'académie de Créteil. Un bilan complet pourra être aussi réalisé à la rentrée universitaire.