Allez au contenu, Allez à la navigation

Santé bucco-dentaire chez les tout-petits

15e législature

Question écrite n° 01925 de Mme Vivette Lopez (Gard - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 09/11/2017 - page 3479

Mme Vivette Lopez attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la nécessité de mettre en place une prévention systématique qui favorise les actions de proximité notamment au sein des crèches concernant la santé bucco-dentaire.
Il semblerait en effet que la santé bucco-dentaire des tout-petits ne soit pas prise en compte et notamment que son importance soit minimisée par des idées reçues qu'il s'agit de combattre sans cesse. Un enquête de santé scolaire réalisée en 2013 montre que 16 % des enfants de 5 à 6 ans ont au moins une dent cariée et que dans les deux tiers des cas elles ne sont pas soignées.
Bien qu'elles aient une durée de vie limitée et qu'elles soient remplacées par des dents définitives, les dents de lait guident les dents définitives pour qu'elles poussent dans la bonne position et sont essentielles pour manger et parler. Aussi, les caries sur les dents de lait ont un réel impact sur l'état de la santé bucco-dentaire en denture définitive.
C'est pourquoi il paraîtrait indispensable, au-delà des programmes de sensibilisation des personnels de crèche et de l'environnement familial, de programmer des diagnostics bucco-dentaire dès l'âge de 3 ans.
Face à cette situation, elle lui demande comment elle entend répondre à cette problématique de santé publique.



Réponse du Ministère des solidarités et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 21/12/2017 - page 4623

La prévention et la promotion de la santé sont des axes majeurs de la stratégie nationale de santé. Le renforcement de la prévention en matière de santé bucco-dentaire y a toute sa place. Avant l'âge de 6 ans, il est effectivement nécessaire de renforcer le message en direction des parents et des professionnels de la petite enfance sur l'importance de l'hygiène bucco-dentaire pour éviter les risques carieux sur les dents de lait et inciter à la mise en place d'un rendez-vous annuel chez le chirurgien-dentiste et ce dès l'âge d'un an. Les caries sur les dents de lait triplent le risque d'avoir des caries sur les dents permanentes car ce sont des portes d'entrée de bactéries qui en atteignant profondément les dents de lait peuvent altérer les dents définitives situées en dessous des dents de lait. De plus, une carie d'une dent de lait peut perturber le mouvement d'éruption de la dent définitive à venir. Pour renforcer la prévention bucco-dentaire, des mesures ont déjà été prises avec l'extension du dispositif « MT'dents » de l'assurance maladie aux jeunes de 18 à 24 ans, couvrant désormais les âges clés suivants : 6, 9, 12, 15, 18, 21 et 24 ans et avec la mise en place récente d'un examen de prévention bucco-dentaire de la femme enceinte afin de la sensibiliser et de l'informer sur les gestes pour une bonne santé bucco-dentaire pour elle-même et son futur enfant. Ces actions d'information sont relayées par les professionnels de la petite enfance et notamment les professionnels de la protection maternelle et infantile qui par ailleurs réalisent un examen médical à 3 -4 ans en école maternelle qui inclut un examen bucco-dentaire et une orientation vers un chirurgien-dentiste en cas de carie sur dent de lait ou pour le bilan annuel bucco-dentaire si celui-ci n'a pas été réalisé. Enfin, l'Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) renforce sa communication sur ce sujet par des affiches sur « les idées reçues » et les « cinq gestes pour une bonne santé bucco-dentaire » accessible sur leur site : http://www.ufsbd.fr/wp-content/uploads/2017/03/fiche-IdeesRecues_180117_v2.pdf