Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de ligne 17 du futur métro automatique du Grand Paris

15e législature

Question écrite n° 01958 de M. Rachid Temal (Val-d'Oise - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 16/11/2017 - page 3559

M. Rachid Temal appelle l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur l'avenir du métro Grand Paris Express. La crainte d'un dépassement du budget initial du futur métro automatique remettrait en cause son calendrier de mise en œuvre, notamment celui de la ligne 17. Pourtant, cette ligne revêt un enjeu majeur tant en termes de développement des territoires qu'elle doit desservir que de mobilités des franciliens, en particulier des valdoisiens. D'une part, la ligne 17 intègre sur son parcours la gare « triangle de Gonesse » dont le secteur fait l'objet d'un projet de développement économique, social et culturel sans précédent. D'autre part, cette future ligne doit permettre à des territoires marqués par un taux de chômage important d'accéder aux emplois de la zone aéroportuaire de Roissy – Charles-de-Gaulle, mais également aux autres zones d'emplois franciliennes grâce aux connexions du Grand Paris Express. Cela est d'autant plus vrai que les Jeux Olympiques 2024 offriront un gisement important d'emplois auxquels les habitants de ces territoires doivent pouvoir accéder. Enfin, la remise en cause de la ligne 17 signifierait l'abandon de la seule et unique gare valdoisienne du Grand Paris Express. Or, les valdoisiens, comme tous les franciliens, participent au financement de ce projet stratégique via une taxe spéciale d'équipement. Il appelle donc le gouvernement à tenir ses engagements et lui demande donc de bien vouloir préciser ses intentions.



Réponse du Ministère auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports

publiée dans le JO Sénat du 22/02/2018 - page 866

Le Grand Paris des transports vise à la fois le renforcement du réseau de transport en commun existant et la construction d'un nouveau métro automatique, le Grand Paris Express. À terme, 200 kilomètres de lignes seront construits, c'est-à-dire autant que toutes les lignes du réseau actuel du métro parisien. Le Grand Paris Express, interconnecté au réseau existant (RER, Transilien, métro), offrira un moyen de transport supplémentaire principalement en rocade. Il améliorera globalement l'efficacité du système de transport régional et facilitera les liaisons entre les principaux pôles d'activité et les zones d'habitation. C'est ainsi qu'il reliera commodément les Valdoisiens aux pôles majeurs d'activités économiques d'Île-de-France, avec notamment les zones aéroportuaires du Bourget et de Roissy. La ligne 17 est la seule à passer dans le Val d'Oise, au niveau de la gare Triangle de Gonesse : celle-ci sera un point d'entrée privilégié au réseau du Grand Paris Express pour les habitants de ce département. Le Grand Paris Express apparaît ainsi comme un atout déterminant pour le développement de la région Île-de-France et il n'est pas question de remettre en cause son schéma d'ensemble. Toutes ses lignes ont fait l'objet d'une déclaration d'utilité publique et les travaux de la ligne 15 sud ont démarré depuis maintenant presque 18 mois. Pour autant, des surcoûts très importants ont été mis en évidence. Ils sont révélateurs de la difficulté des travaux souterrains, mais également d'une certaine tension du secteur du BTP en lien avec le pic d'activité généré par tous les projets en cours en Île-de-France. Soucieux de l'équilibre des finances publiques, le Gouvernement a demandé au préfet de région d'établir un rapport sur les mesures à prendre, notamment en termes de cadencement du projet, pour concilier l'avancement du projet et les contraintes auxquelles il est exposé. L'analyse de ces propositions est en cours et le Gouvernement annoncera ses décisions quant au calendrier du Grand Paris Express prochainement. Le schéma d'ensemble n'est pas remis en cause. Cependant, pour les raisons évoquées précédemment, il conviendra d'adapter le phasage du projet mais sans perdre de vue les objectifs de ce projet essentiel pour l'Île-de-France.