Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation financière de l'association luttant contre l'isolement des personnes âgées

15e législature

Question écrite n° 02035 de Mme Catherine Deroche (Maine-et-Loire - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 16/11/2017 - page 3550

Mme Catherine Deroche attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le financement et le risque de cessation d'activité de l'association nationale de mobilisation nationale contre l'isolement des personnes âgées (MONALISA). Cette association, mise en place à titre expérimental, à l'initiative de l'État, dans le cadre législatif et réglementaire de la loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement, a été dotée d'un statut d'association loi 1901. Cette association a vocation à promouvoir une démarche partagée d'implication citoyenne et de coopération entre acteurs divers à tous les niveaux, pour lutter contre l'isolement social des personnes âgées. L'ensemble des crédits initiaux de l'association destinés à soutenir cette expérimentation sociale, ne sont pas reconductibles après les trois premières années d'impulsion. Le financement actuel ne permet plus d'assurer la continuité de l'action de la mobilisation nationale. En l'absence d'engagement de l'État, l'association MONALISA devra cesser ses activités avant le 15 décembre 2018. Cela est inacceptable quand on sait que 1,5 million de personnes de plus de 75 ans vivent aujourd'hui en France dans une solitude qu'elles n'ont pas choisie. Elles seront 4 millions dans 20 ans si rien n'est fait. Elle lui demande donc comment l'État, à défaut de prendre en charge directement une partie du financement du fonctionnement de MONALISA, compte engager ses contributeurs publics pour assurer la pérennité de l'association.



Réponse du Ministère des solidarités et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 25/01/2018 - page 327

La mobilisation nationale de lutte contre l'isolement des âgés, MONALISA, a été lancée en 2014 avec pour objectif d'organiser nationalement une démarche inter partenariale et inter associative autour de la lutte contre l'isolement des personnes âgées. Cette mobilisation, initiée à la suite du rapport MONALISA remis à la ministre en charge des personnes âgées et de l'autonomie, s'inscrit comme une réponse à la solitude déclarée « grande cause nationale » en 2011. Après une phase de lancement, d'impulsion et d'expérimentation de trois ans, MONALISA confirme son rôle de facilitateur dans la mobilisation et la coopération active des équipes engagées dans la lutte contre l'isolement social. Le rapport annexé à la loi du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement (ASV) inscrit la lutte contre l'isolement des personnes âgées comme l'un des enjeux de la politique nationale de prévention de la perte d'autonomie et mentionne le soutien à la démarche MONALISA. Le déploiement d'actions de lutte contre l'isolement sur l'ensemble du territoire avec une mise en œuvre individuelle ou collective constitue un objectif essentiel notamment dans les territoires isolés. L'accompagnement financier proposé durant ces trois années d'expérimentation par différents contributeurs : caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), Caisse des dépôts, La France s'engage, assurance générale de retraite par répartition (AG2R), commissariat général à l'égalité des territoires (CGET), est arrivé à son terme. Un modèle financier pérenne est en phase d'être trouvé pour la poursuite des activités de l'association MONALISA. La sollicitation des contributeurs financiers est appuyée par le Gouvernement avec l'objectif de donner un cadre pluriannuel au financement de l'association. Les pouvoirs publics soutiennent le principe de la démarche qui s'appuie sur le déploiement du bénévolat, la volonté de faire de la lutte contre l'isolement un engagement citoyen, de mettre en cohérence et faire converger les actions menées par les organismes publics, associatifs et institutionnels en permettant l'échange de bonnes pratiques et en cherchant un maillage du territoire de nature à contribuer à la visibilité et à la promotion de ces actions. Pour 2018, les financements nécessaires au maintien de l'action de MONALISA sont assurés notamment par la caisse nationale de solidarité pour l'autonomie et la caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV).