Allez au contenu, Allez à la navigation

Enfouissement des lignes à haute tension à Fos-sur-Mer et protection de la biodiversité

15e législature

Question écrite n° 02350 de Mme Samia Ghali (Bouches-du-Rhône - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 07/12/2017 - page 3852

Mme Samia Ghali attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire sur la question de l'enfouissement des lignes à haute tension RTE (Réseau de Transport d'Électricité) à Fos sur Mer.

Dans le parc des Salins, la faune et la flore sont classées et protégées. Or, à nouveau, en août 2017, neuf flamants roses sont morts en percutant une ligne électrique des salins, au dessus des étangs de Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône. Sur cette partie du territoire, malgré un cadre environnemental réglementé, des lignes électriques à 225 000 volts piègent régulièrement les oiseaux.

Au regard des règles environnementales que l'État a mises en place sur ce site, compte tenu des espèces rares et protégées qui y évoluent, il est nécessaire d'entreprendre avec RTE un plan d'enfouissement de cette ligne afin de protéger réellement la biodiversité de ce territoire remarquable.

Elle lui demande quelles mesures il envisage de prendre pour que le Parc des Salins redevienne un endroit sûr et accueillant pour la faune locale.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire



Réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire

publiée dans le JO Sénat du 31/01/2019 - page 591

Deux lignes à 225 kV et une double ligne à 400 kV sont présentes à proximité du site du parc des Salins. La mise en souterrain de toutes ces lignes représenterait des travaux très importants qui auraient un impact supérieur sur l'avifaune locale, en termes de dérangement des espèces et de destruction d'habitats. Toutes ces lignes sont équipées de spirales avifaune et de dispositifs d'effarouchement depuis plus de trente ans et il n'y a pas d'évolution récente sur le réseau qui puisse expliquer cette surmortalité. Toutefois, ces dispositifs sont vieillissants et moins visibles qu'auparavant. Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité a donc engagé des concertations avec les élus et plusieurs associations locales pour l'installation de nouvelles balises avisphères, qui risquent toutefois d'être plus voyantes également pour les nombreuses personnes qui fréquentent le sentier pédagogique à proximité. Les concertations doivent donc se poursuivre avant toute décision.