Allez au contenu, Allez à la navigation

Installation des compteurs Linky

15e législature

Question écrite n° 03056 de M. Rachel Mazuir (Ain - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 01/02/2018 - page 405

M. Rachel Mazuir appelle l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire sur l'installation des compteurs Linky.
Plusieurs cas d'incidents graves provoqués par de mauvais branchements de ces appareils sont survenus. Dans l'Ain notamment, une personne vivant en appartement a subi une panne électrique à son domicile suite au remplacement de son compteur ERDF (électricité réseau distribution France) par un compteur Linky. Ne réussissant pas à relancer le courant, le résident a fait appel au gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, Enedis, qui, une fois sur place, a dû intervenir directement sur le compteur général de l'immeuble. Les techniciens se sont alors retrouvés face à un arc électrique provoquant des projections incandescentes. On peut facilement imaginer quelles auraient pu être les conséquences d'une telle situation si ces agents n'étaient pas intervenus en urgence ou si un habitant de l'immeuble avait pris idée de regarder par lui-même d'où provenait la panne.
Depuis 2015, Enedis a engagé le déploiement national des compteurs Linky mais leur installation est sous traitée à des prestataires de services. Or il apparaît que les employés des entreprises prestataires de pose ne sont pas toujours bien formés ou trop rapidement, ce qui peut expliquer des erreurs de branchements. Les employés d'Enedis reconnaissent d'ailleurs être parfois contraints d'intervenir en amont pour corriger certaines installations complexes.
Face aux dangers que présente une mauvaise pose des compteurs Linky, il souhaite savoir quelle est la position du Gouvernement.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire



Réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire

publiée dans le JO Sénat du 31/10/2019 - page 5530

Tout comme n'importe quel matériel électrique, les compteurs Linky sont testés, certifiés et homologués pour respecter les normes techniques et exigences de sécurité élevées. Ils sont fabriqués à partir de matériaux intégrant des retardateurs de flamme. Concernant les risques d'incendie, le ministre de la transition écologique et solidaire a demandé à Enedis des statistiques précises sur les incendies liés aux compteurs électriques. Celles-ci montrent que les incendies ayant des causes électriques sont indépendants de la nature du compteur (électromécanique, bleu, Linky). Sur les incendies signalés auprès d'Enedis en 2017, aucun n'implique le compteur lui-même selon les rapports des experts d'assurance. Par ailleurs le ministre a demandé à Enedis qu'il veille attentivement à la bonne réalisation des travaux réalisés par ses prestataires dans le cadre de l'installation des nouveaux compteurs communicants, afin de limiter au maximum les risques d'incendie liés à une mauvaise installation. La pose des compteurs est d'ailleurs réalisée par des entreprises choisies après mise en concurrence. Le gestionnaire du réseau exige qu'elles soient qualifiées, qu'elles disposent d'une habilitation à intervenir sur les installations sous tension et qu'elles aient suivi une formation « technicien Linky » de sept semaines. Des contrôles sont aussi réalisés par le gestionnaire du réseau a posteriori sur leur travail.