Allez au contenu, Allez à la navigation

Contrôle et suivi des loups issus de l'élevage

15e législature

Question écrite n° 05717 de Mme Martine Berthet (Savoie - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 21/06/2018 - page 3071

Mme Martine Berthet attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur le suivi des loups issus de l'élevage. Le rapport d'information n° 433 (2017-2018), fait au nom de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat et déposé le 17 avril 2018, indique qu'une partie des loups présents sur le sol français est issue de captivité. Par ailleurs, la direction régionale de l'aménagement, de l'environnement et du logement (DREAL) Auvergne Rhône Alpes confirme l'existence de cinquante-neuf élevages de loups faisant état d'environ 596 spécimens, nombre qui s'ajoute aux loups sauvages. D'autre part, depuis cinq ans, la population annoncée des loups d'élevage serait restée stable, ce qui paraît surprenant compte tenu des capacités de reproduction du loup. Cela l'est d'autant plus que le loup est observé de moins en moins sauvage, se hasardant jusqu'au cœur des villages, parfois même tout près des écoles. Elle lui demande si le Gouvernement entend prendre en compte la totalité des loups présents en France, qu'ils soient issus de captivité ou sauvages, afin d'autoriser un nombre de prélèvements suffisant à la cohabitation entre l'homme et le loup. Elle lui demande également et surtout de quelle manière le Gouvernement assure un contrôle exhaustif des naissances des louveteaux et leur devenir et comment il entend réaliser un suivi efficace de ces animaux issus de l'élevage.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire



En attente de réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire.