Allez au contenu, Allez à la navigation

Expansion du loup en France

15e législature

Question écrite n° 06078 de M. Michel Savin (Isère - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 12/07/2018 - page 3435

M. Michel Savin attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur la situation de la population du loup en France.

Le 25 juin 2018, l'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a officialisé « une expansion démographique et spatiale continue » des loups en France, avec « un taux de croissance annuel de près de 20 %. »

À la sortie de l'hiver, 430 loups adultes ont été recensés en France.

Aussi, avec les naissances qui se dérouleront cette saison, le seuil de 500 loups établi par le plan national d'action 2018-2023 sur le loup et les activités d'élevage comme seuil de viabilité démographique sera dépassé.

Aussi, il souhaite connaitre la position du ministre à ce sujet, et savoir s'il envisage des modifications substantielles du plan loup afin de prendre en compte ces nouveaux décomptes.

Transmise au Ministère de la transition écologique et solidaire



Réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire

publiée dans le JO Sénat du 24/01/2019 - page 447

Le bilan du suivi hivernal 2017-2018 de la population de loup en France publié par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) fin juin montre le dynamisme de cette population après quelques années de stagnation. Le principe de viabilité démographique au seuil de 500 loups (sexuellement matures) dans le plan national d'actions (PNA) « Loup et activités d'élevage » 2018-2023 sera probablement rapidement atteint. Le PNA prévoit que la politique de gestion pourra être ajustée dans le temps en fonction de l'avis annuel du conseil scientifique permanent du PNA, en cours d'installation, et en concertation avec le groupe national loup. En outre, pour tenir compte de la croissance de la population de loup, confirmée dans la dernière évaluation de la population faite par l'ONCFS en juin 2018, une évaluation du PNA pourrait être réalisée par anticipation (avant la mi-parcours comme cela est prévu) et conduire à une réflexion sur les évolutions qui pourraient être proposées et à l'adaptation de certains outils de gestion. À ce stade, le plafond des prélèvements est adapté chaque année pour atteindre les 10 % de la population recensée.