Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des directeurs d'école

15e législature

Question écrite n° 06817 de M. Jean-François Longeot (Doubs - UC)

publiée dans le JO Sénat du 20/09/2018 - page 4730

M. Jean-François Longeot attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la situation des directeurs d'école. En effet, les directeurs et les directrices d'école qui assurent des responsabilités de directeur en plus de leur fonction d'enseignant ne bénéficient pas d'un statut, contrairement aux principaux de collège. Ils appartiennent au corps des instituteurs et professeurs d'école. Leur formation initiale est courte, trois semaines seulement et la formation continue est très limitée. Pourtant, ils exercent de nombreuses responsabilités concernant le fonctionnement de l'école telles que l'animation de l'équipe pédagogique, le suivi de tous les élèves de l'école, les missions administratives, sociales et les relations avec les différents partenaires de l'école. Aussi, pour remplir leurs missions, les directeurs bénéficient de décharges d'enseignement octroyées en fonction du nombre de classes de l'école. Cependant la charge de travail des directeurs s'alourdit sans cesse, avec le renforcement des mesures de sécurité, le suivi des élèves à profil particulier, la nouvelle réglementation concernant les intervenants en sport et la diminution du nombre d'emplois aidés. Ils manquent, de façon drastique, de temps, de moyens et de légitimité pour assurer leur mission. Par conséquent, face à ce constat alarmant, il lui demande s'il est dans ses intentions d'apporter une réponse en matière d'allègement de leur charge de travail, et d'élaborer un vrai statut à leur intention.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse



En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.