Allez au contenu, Allez à la navigation

Violence faites aux enfants placés dans les établissements de l'aide sociale à l'enfance

15e législature

Question écrite n° 08948 de M. Christian Cambon (Val-de-Marne - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 14/02/2019 - page 789

M. Christian Cambon attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la question des violences subies par les enfants placés.

En France, 341 000 mesures d'aide sociale à l'enfance (ASE) sont mises en œuvre à la fin de l'année 2017. Les placements constituent 52 % de ces mesures sachant que la moitié des enfants confiés à l'ASE sont hébergés en familles d'accueil. Pour les autres, dans les centres où ils sont accueillis, ils sont confrontés à une violence quotidienne, qui conduit bien souvent à des situations dramatiques.

L'aide sociale à l'enfance est une compétence obligatoire des conseils départementaux, qui souffrent d'un manque de moyens pour faire face à un nombre grandissant de demandes de placement au sein de structures surchargées ou inadaptées.

De nombreux acteurs de ces centres ont dénoncés un manque de professionnels qualifiés et un recrutement hâtif sans vérification des antécédents judiciaires par exemple. Or la protection de l'enfance est une priorité et doit faire l'objet d'une grande vigilance.

Il lui demande comment le Gouvernement entend agir pour ces mineurs en danger et quels moyens il envisage de mettre en place pour que le placement ne soit plus synonyme de violence.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre des solidarités et de la santé



En attente de réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre des solidarités et de la santé.