Allez au contenu, Allez à la navigation

Implants pelviens

15e législature

Question écrite n° 09033 de Mme Isabelle Raimond-Pavero (Indre-et-Loire - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 21/02/2019 - page 937

Mme Isabelle Raimond-Pavero souligne à Mme la ministre des solidarités et de la santé qu'en France, environ 18 000 bandelettes et implants pelviens sont posés chaque année, visant à lutter contre l'incontinence urinaire ou la descente d'organes.
Suite à certaines complications pour des patients à travers le monde, le Royaume-Uni a suspendu ses implantations, les États-Unis ont pris des mesures de sécurité complémentaires.
L'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) demande aux victimes d'effets secondaires de se manifester dans le but de mieux connaître ces complications post-opératoires variées et parfois sévères. Il faudra aussi former patients et soignants à identifier les complications, ce qui n'est pas le cas actuellement.
Une campagne d'inspections et déjà permis le rappel de plusieurs lots d'implants distribués sans marquage de conformité européenne (CE) conforme. Les intervenants se sont d'ailleurs accordés sur la nécessité de renforcer la sécurité des dispositifs médicaux avant et après leur implantation.

Aussi, elle lui demande quelles sont les mesures envisagées sur ce sujet




En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.