Allez au contenu, Allez à la navigation

Réforme de l'enseignement professionnel

15e législature

Question écrite n° 09150 de M. François Bonhomme (Tarn-et-Garonne - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 28/02/2019 - page 1086

M. François Bonhomme attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur les inquiétudes liées à la réforme des lycées professionnels.
Les réductions budgétaires et les suppressions de postes dans l'éducation nationale inquiètent le corps enseignant du fait de l'augmentation des effectifs par classe que ces mesures ne manqueront pas d'induire.
La réduction de l'offre d'enseignement, notamment la suppression des options et l'appauvrissement de l'enseignement général dans les filières professionnelles, va compliquer l'insertion professionnelle et empêcher les élèves en capacité de le faire de poursuivre des études supérieures.
La réforme du bac professionnel, en particulier la fusion des secondes qui limite à deux ans l'enseignement de spécialité au lieu de trois, pourrait augmenter les risques de décrochage pour les élèves en difficulté.
Il lui demande les mesures qu'il entend prendre pour l'enseignement professionnel.



En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse.