Allez au contenu, Allez à la navigation

Devenir et rôle des missions locales

15e législature

Question orale n° 0722S de Mme Marta de Cidrac (Yvelines - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 28/03/2019 - page 1608

Mme Marta de Cidrac attire l'attention de Mme la ministre du travail sur l'absence de lisibilité des mission locales concernant leur devenir et souhaite connaître les intentions du Gouvernement à ce sujet.

Les missions locales, qui font partie intégrante du service public de l'emploi pour les jeunes de 16 à 25 ans, accueillent chaque année environ 1 300 000 jeunes au niveau national et 23 000 jeunes dans le département des Yvelines.

En dépit de la diversité du public accueilli (pour certains déjà exclus de tout autre dispositif ou structure), ce sont plus de 1,1 million de situations professionnelles qui ont été mobilisées pour les jeunes par les missions locales, dont 544 000 contrats de travail (+ 3 % sur un an), 40 000 contrats en alternance (+ 8 %), 16 000 retours à l'école (+ 7 %). Les missions locales doivent cette réussite à un accompagnement global personnalisé et à une expertise de leur territoire et de son contexte économique.

À l'heure actuelle, il est constaté une multiplicité des initiatives : logiques de bassin, fusions, baisse des subventions de fonctionnement et financement via des appels à projets, mise en place d'un bonus-malus ; sans concertation avec le réseau des missions locales – principales concernées par l'emploi des jeunes.

Elle souhaite donc l'interroger sur la politique à venir du Gouvernement et sur la volonté d'inscrire ces structures au cœur de cette bataille pour l'emploi des jeunes.



La question a été retirée