Allez au contenu, Allez à la navigation

Lutte contre la maltraitance des personnes âgées

15e législature

Question écrite n° 09289 de M. Dominique Théophile (Guadeloupe - LaREM)

publiée dans le JO Sénat du 07/03/2019 - page 1219

M. Dominique Théophile interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé, sur la maltraitance des personnes âgées.
La Fédération 3977, association de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, a alerté sur la hausse des appels qu'elle a reçus en 2018, à hauteur de 13 %. Par rapport à 2016, l'association aurait ainsi enregistré 1000 cas supplémentaires de maltraitances psychologiques ou physiques. En outre, 73 % des cas seraient le fait de proches, dans le cadre du foyer, et non de professionnels de santé.
Il constate qu'elle a montré une volonté de lutter contre ce phénomène à travers la création, en février 2018, de la « Commission de promotion de la bientraitance et de lutte contre la maltraitance ». Le rapport sur les travaux de la Commission a été remis le 24 janvier 2019 et souligne trois axes d'action pour une politique de la bientraitance, à savoir ; la compréhension des différents types de maltraitance, la mise en place de systèmes de réaction collective et la prévention.
Toutefois, le préambule du rapport signale qu'il s'agit « d'une orientation générale, plutôt que d'un rapport technique » et ces pistes restent peu précises. Pourtant, des études approfondies seraient nécessaires pour évaluer correctement le phénomène en France, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estimant que la maltraitance concerne une personne âgée sur 10.
Ainsi, il lui demande quelles mesures concrètes sont envisagées pour lutter contre la maltraitance des personnes âgées à la suite de ce rapport. En particulier, il lui demande si des pistes sont explorées pour lutter contre le phénomène lorsqu'il provient des proches et non des professionnels de santé.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.