Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de la santé dans les Deux-Sèvres

15e législature

Question écrite n° 09394 de M. Jean-Marie Morisset (Deux-Sèvres - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 14/03/2019 - page 1376

M. Jean-Marie Morisset attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation de la santé dans les Deux-Sèvres. Bien que l'apparition des déserts médicaux sur ce territoire ne soit pas une nouveauté, la caisse primaire d'assurance maladie des Deux-Sèvres a constaté que le fossé se creusait encore plus entre les besoins des populations et l'offre réelle de soins. Concrètement, la diminution du nombre de médecins impacte de plus en plus fortement les assurés qui ont des difficultés à trouver un médecin traitant et qui voient les délais d'attente rallongés. De même, les départs de plusieurs radiologues impactent lourdement l'organisation du dépistage organisé des cancers et neuf mois d'attente sont parfois nécessaires pour passer une mammographie. La pénurie d'orthophonistes fait écho à une médecine scolaire désertée ce qui pénalise les enfants en difficulté d'apprentissage, cristallisant des situations conflictuelles entre familles et enseignants. Cette situation met en lumière d'évidentes inégalités dans l'accès aux soins qui pénalisent en premier lieu les populations les plus précaires, isolées ou vieillissantes et renforcent les effets de la fracture sociale. Et malheureusement, cette pénurie de médecins et de spécialistes touche également le pôle hospitalier sud Deux-Sèvres. Face à ces constats alarmants, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'elle entend mettre en œuvre afin que les questions de santé et de prévention puissent retrouver toute leur place dans le débat national et que des solutions concrètes soient proposées contre une politique de santé à deux vitesses.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.